31 décembre 2009

L’UNPSP décrète un débrayage cyclique fin novembre

débrayage cyclique fin novembre

El Watan, 29 octobre 2009

L’Union nationale des personnels de la santé publique (UNPSP), affiliée au Syndicat national des personnels de la Fonction publique (Snapap), a décidé d’emboîter le pas aux syndicats autonomes du secteur de l’éducation et de l’administration en optant pour un débrayage cyclique national à la fin du mois de novembre prochain.

Mais auparavant, le syndicat, qui a tenu une assemblée générale du conseil national en session extraordinaire, a choisi la date du 25 novembre pour tenir un sit-in devant le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Il s’agit là d’un premier avertissement à l’adresse des pouvoirs publics avant d’aller vers une action d’envergure, à savoir une grève nationale cyclique. Un débrayage revendiqué par la base. Soumis au vote, l’ensemble des adhérents à cette organisation syndicale ont approuvé à l’unanimité. Le recours au débrayage est motivé par une multitude de problèmes. Toutefois, la circulaire n°3 du 30 septembre 2009 du Premier ministre Ahmed Ouyahia, stipulant le non-paiement des indemnités avec effet rétroactif, a été la goutte qui a fait déborder le vase et créé un climat de tension au sein de la corporation. Rejetant en bloc la démarche du chef de l’Exécutif, le syndicat l’a qualifiée d’abord de ségrégation entre les différents secteurs de la Fonction publique et exige en outre, la révision de cette note en faveur des travailleurs de la Fonction publique.

« Nous sommes prédisposés au dialogue et à la concertation pour une meilleure prise en charge des revendications des fonctionnaires », explique Lasami, porte-parole de l’Union. Lors de cette réunion, les participants ont élaboré une plateforme de revendications tout en mettant au-devant de la scène leurs préoccupations ainsi que les raisons de leur colère. Au préalable, le syndicat dit ne pas comprendre le retard accusé dans la promulgation des statuts particuliers des personnels de la santé et la non-prise en considération des propositions du partenaire social, concernant la classification des personnels de la santé. S’agissant du droit à la grève, le syndicat a rappelé les entraves à l’exercice du droit syndical et les dépassements enregistrés sur le terrain, la révocation des cadres syndicaux suivie de poursuites judiciaires à l’encontre de travailleurs de certains établissements de santé publique, notamment ceux exerçant au CHU de Annaba, Epsp de Relizane et EPH de Aïn Defla. L’autre point évoqué par le syndicat a trait à la non-régularisation des personnels vacataires et contractuels. Il y a également la révision de la loi sanitaire qui devra converger avec la politique sociale du pays. Par ailleurs, le syndicat demande la confirmation des commissions paritaires au niveau des établissements de santé de proximité.

Posté par unpsp-snapap à 08:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur L’UNPSP décrète un débrayage cyclique fin novembre

Nouveau commentaire